La guerre soft

L'unité 8200… bras de l'espionnage électronique d'«Israël»



L'unité 8200… bras de l'espionnage électronique d'«Israël»


Les informations divulguées sur les larges opérations d'espionnage menées par l'agence de la Sécurité nationale US, contre leurs alliés, ont poussé des écrivains sionistes à braquer la lumière sur le rôle de l'unité 8200, considérée comme le bras de l'espionnage israélien.
Le journaliste militaire israélien Amir Raybobort a affirmé que le rôle de l'unité 8200, relevant du service des renseignements militaires israéliens (Aman), a assuré à «Israël» la deuxième place au monde dans le domaine en question, après les États-Unis.

Dans un article publié dans le quotidien Maariv, Raybobort précise que l'énorme développement enregistré par «Israël» dans le domaine de l'industrie technologique, a été exploité dans la modernisation et l'élargissement des opérations  d'espionnage pratiquées par l'unité 8200. Il a ajouté que les compagnies du secteur privé ont mis leur potentiel au service de cette unité.
Selon ses propos, les ordinateurs sophistiqués utilisés par l'unité 8200, sont capables de surveiller les messages importants en traitant des millions de contacts et des milliards de mots.

Dans le même contexte, une enquête effectuée par le journaliste militaire Youav Limor a révélé  un changement survenu sur le travail de cette unité, dirigée par un général, notamment depuis le début des révolutions arabes.
De fait, les éléments ayant travaillé dans cette unité sont désignés de génies, ce travail étant un passeport pour collecter des millions de dollars puisqu'ils  sont recrutés plus tard dans les compagnies des technologies modernes.

Les médias sociaux

Limor a ajouté dans l'article publié sur le site «Israël Today», que l'unité 8200 planche désormais sur les médias sociaux utilisés par les jeunes arabes, surtout  Facebook et Tweeter, dans le but de prévoir les mutations qui pourraient avoir lieu dans le Monde arabe et d'éviter toute surprise comme il a eu lieu lors du déclenchement  des révolutions  arabes.

Limor explique que l'unité en question regroupe des officiers et des soldats qui accompagnent les forces terrestres lors des opérations militaires et les guerres, dans le but de collecter les renseignements sur le terrain. Et d'ajouter que l'unité 8200 a joué un rôle essentiel dans la guerre électronique  contre le projet nucléaire  iranien et contribué à développer le virus «stuxnet» qui a agressé le système électronique  des centrifugeuses dans les installations nucléaires iraniennes. Un fait qui y a causé des pannes.

Des documents Top secret publiés dernièrement  par les archives officielles israéliennes  à l'occasion de 40 ans depuis la guerre de 1973, ont révélé que l'unité 8200 est aussi responsable des missions consistant à installer des engins d'espionnage dans les bureaux et les lieux stratégiques dans les pays arabes, surtout les pays hostiles à «Israël».

En plus, l'unité 8200 coordonne son action avec l'unité Sayeret Matkal, une des plus élitaires  de l'armée israélienne et dirigée directement par le président des Renseignements militaires. Cette dernière est aussi spécialisée dans les opérations d'assassinat dans le monde arabe.
Par ailleurs, les compagnies de technologie moderne en «Israël» s'empressent de recruter les officiers et soldats israéliens ayant travaillé dans l'unité 8200, en raison de leurs grandes  capacités en matière de technologie.
Source : Al-Jazeera, traduit par French.alahednews



Added on: 12/04/2016